L’Alliance Française de Toronto est une institution plus que centenaire. Ses cours d’apprentissage du français accueillent aujourd’hui plus de 6000 étudiants par an et son centre culturel propose chaque année une programmation riche de plus de 80 événements par an.

L’Alliance Française de Toronto, de 1902 à aujourd’hui…

Les prémisses d’un succès :

  • 28 octobre 1902 :  L’Alliance française de Toronto (AFT) est créée sur le campus de l’Université de Toronto par le professeur Charles Saint-Elme de Champ et des collègues universitaires avec pour objectif de « venir en aide aux étudiants de Langue moderne ».
  • 1914-1918 : L’Alliance française de Toronto donne ses premiers cours de français à des officiers canadiens qui doivent partir sur le front en France, durant la Première Guerre mondiale.
  • 22 avril 1927 :  Le Conseil d’administration de l’Alliance Française de Toeronto fait enregistrer les Lettres patentes de la corporation.
  • Jusqu’en 1960 : L’Alliance Française de Toronto est un club universitaire basé sur le campus Victoria. Le premier directeur français est mis à la disposition de l’institution à la fin des années 50.
  • Fin des années 60 : L’Alliance Française de Toronto commence à donner des cours de français dans le sous-sol du domicile d’un professeur.

L’expansion de l’Alliance Française de Toronto :

  • Années 70 : L’Alliance Française de Toronto s’installe au 60 Charles West dans un petit édifice à deux étages. Avec l’arrivée en 1977 du directeur français André Petit et l’élection à la présidence de Bill Graham en 1978, l’Alliance Française de Toronto commence à prendre son essor comme école de langue spécialisée et à développer des activités culturelles.  L’Alliance Française de Toronto se modernise avec la rédaction de statuts et d’un règlement administratif. Elle obtient d’être reconnue comme un organisme à but charitable.
  • Début 1980 : L’Alliance Française de Toronto achète un bâtiment situé au 895 Yonge Street qui comprend huit salles de cours réparties sur quatre étages, une belle galerie d’expositions et une petite salle de cinéma pour 40 personnes.
  • 1986 : L’Alliance Française de Toronto achète une demeure victorienne au 24 Spadina Road. Le succès de cette installation, au départ jugée financièrement périlleuse, va assurer l’essor et l’avenir de l’institution. L’Alliance Française de Toronto crée aussi la première école Montessori francophone à Yonge Street.
  • Janvier 1987 : L’Alliance Française de Toronto déménage et s’installe dans ses nouveaux locaux de Spadina. L’école Montessori comptabilise de nombreuses nouvelles inscriptions et, faute de place, doit déménager.
  • 1991: Une seconde antenne s’implante à Mississauga.
  • Septembre 1991 : Une troisième antenne est créée à North York au 1 Elmhurst Avenue et comprend cinq salles de cours.
  • Décembre 1997 : L’antenne de Mississauga déménage au 1140 Burnhamthorpe Road West.
  • 1998 : Le centre Spadina inaugure un bel espace-bibliothèqueà Spadina au rez-de-chaussée.

Une consolidation des bases :

  • 2002 : L’Alliance Française de Toronto achète un grand bâtiment à North York au 95 Sheppard Avenue West qui nécessite des travaux de grande ampleur.
  • 2004/2005 : L’Alliance Française de Toronto développe ses événements culturels avec, entre autres, la Fête de la musique et une soirée Défilé de chapeaux au Hazelton Lane, en collaboration avec l’école de stylisme française, Mod’Art internationale.
  • Eté 2004 : Le centre Spadina entreprend des travaux de rénovation de la réception.
  • Septembre 2004 : L’antenne de North York s’installe dans son nouveau bâtiment, entièrement aménagé et équipé.
  • 2005 : L’Alliance Française de Toronto met en place un plan de couverture sociale ainsi qu’un programme d’aide à la retraite.

Un épanouissement linguistique et culturel :

  • Depuis 2007 : Les activités culturelles se multiplient grâce au développement des partenariats avec les associations francophones et les organismes culturels francophones de Toronto, ce sont désormais près de deux activités par semaine en moyenne qui sont proposées et mises en avant dans un calendrier culturel électronique mensuel.
    • Eté 2008 : Le centre Spadina entreprend des travaux d’agrandissement de la Galerie.
    • Octobre 2008 : Le centre de Mississauga s’installe au 4261 Sherwoodtowne Blvd, un spacieux bâtiment entièrement rénové, équipé de matériel neuf, avec 15 salles de classe et une bibliothèque.
  • 2008/2009 : Aucours de cette saison culturelle, l’Alliance Française de Toronto a proposé et accueilli, sur 38 semaines, 113 activités dans ses tois centres, dont 81 activités à Spadina qui ont attiré 4100 personnes (hors Fête de la musique organisée à HarbourFront), soit une moyenne de 45 personnes par événement. Le cycle des cabarets-chanson connaît un succès grandissant avec plus de 100 spectateurs en moyenne par soirée.
    • Septembre 2009 : L’Alliance Française de Toronto décide de lancer un grand projet immobilier pour son centre Spadina, avec une extension de quatre étages, afin d’assurer les demandes d’inscriptions croissantes d’étudiants et agrandir les espaces culturels.
    • Janvier 2010 : L’Alliance Française de Toronto ouvre une nouvelle antenne à Markham avec quatre salles de cours.
    • Juin 2009 : Lors d’une assemblée générale extraordinaire, l’Alliance Française de Toronto adopte de nouveaux statuts et modifie les lettres patentes, approuvées en juillet 2009.
    • Septembre 2009 : L’Alliance Française de Toronto lance pour la première fois une programmation annuelle de son centre culturel, autour de neuf cycles thématiques.