placeholder 600x450

Jusqu'où irez vous avec le français ?

#plusloin

Dans le cadre de la promotion mondiale de l’apprentissage du français, 5 personnalités canadiennes ont été invitées à parler de leur carrière respective. Ces 5 ambassadeurs ont un point commun: Ils / elles ont fait du français un atout pour leur réussite professionnelle.

Rencontrez les ambassadeurs des autres pays: #plusloin

ISKWE

Iskwē est une artiste autochtone - auteur compositrice interprète et une conteuse d’histoires. Elle est née et a grandi à Winnipeg, de descendance métis cree. Elle a reçu une nomination au Juno Award dans la catégorie album de musique autochtone de l’année en 2018. Elle sortira en 2021 un nouvel album.

Elle a appris le français au Canada à travers ses rencontres.

Plus d'info: iskwe.com

CHARLES PACHTER

Charles Pachter est l’un des plus grands artistes contemporains du Canada: peintre, graveur, sculpteur, designer, historien et conférencier.. Il a appris le français au Canada mais aussi lorsqu'il a étudié la littérature française à la Sorbonne à Paris.

Plus d'info : http://cpachter.com

ANDREA LINDSAY

Andrea Lindsay, originaire de Guelph en Ontario, est une chanteuse. Anglophone de naissance, c’est lors d’un séjour en France à l'âge de 18 ans qu’elle découvre le Français et en tombe littéralement amoureuse.

Plus d'info : andrealindsay.com

TUDOR ALEXIS

Natif de Pondichéry en Inde, Tudor Alexis est arrivé en France en 1991. Il a appris le français à l’Alliance Française de Pondichéry. Il est aujourd'hui consul général de France à Toronto.

JOHN RALSTON SAUL

John Ralston Saul est un essayiste et un romancier récipiendaire de nombreuses récompenses. Longtemps champion de la liberté d’expression, il a été président du PEN International de 2009 à 2015. Sa voix est l’une des plus entendues au sein du mouvement mondial d’appui aux personnes immigrantes et réfugiées.

Plus d'info : johnralstonsaul.com

Nos Étudiants

Ils sont canadiennes et canadiens, nés en Inde, en Iran,au Brésil,au Bangladesh, en Haïti,en Algérie mais aussi en Colombie britannique, en Ontario ou au Nouveau-Brunswick... Ils nous racontent leur histoire avec la langue française.

Découverte d'une chanson, d'un roman, rencontre de son compagnon de vie, chacun porte une histoire dans laquelle la langue de Molière en a été l'héroïne.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

AAJALIN

Plus jeune, mon rêve était d’enseigner le français...

Je suis née au Canada mais mes parents sont nés au Sri Lanka.

Quand j’étais plus jeune, mon rêve était d’enseigner le français. J’ai commencé à l’apprendre à l’école à l’âge de 8 ans. Je me suis alors inscrite à l’Alliance Française.

Je vais passer un baccalauréat international. Etudier à l’Alliance m’aide dans mes études.

J’ai beaucoup d’amis qui sont étonnés de m’entendre parler français. Lorsque je leur explique que je prends des cours à l’Alliance, ils veulent me rejoindre pour partager cette expérience.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

ARMITA

Je veux devenir avocate alors je dois avoir un excellent français. ...

Je suis née en Iran.

J’ai commencé à étudier le français à l’école à l'âge de 10 ans. Quand j’étais petite, je regardais à la télé des émissions qui étaient en français. Cela m’a donné envie de découvrir cette langue.

J’ai commencé les cours à l’Alliance il y a 5 ans.

J’ai eu l'opportunité de passer l’examen DELF.

Je pense que le français m’aidera beaucoup plus tard car le français est très important au Canada. Je veux devenir avocate, je dois donc avoir un excellent français.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

BOGDAN

C'est impressionnant de voir tant de gens ici, originaires d'autres pays, apprendre le français ...

Je viens de Toronto, mais je suis né en Roumanie.

J'ai commencé à apprendre le français au lycée, là-bas.

J'ai commencé à l'Alliance en 2017. Ça me plaît beaucoup, ça m'aide vraiment à pratiquer et à améliorer mon français. C'est vraiment impressionnant de voir tant de gens ici, originaires d'autres pays, apprendre le français.

À part à l'Alliance, à Toronto, il est difficile de pratiquer le français. Je suis allé plusieurs fois en France. Je ne peux le pratiquer que lorsque je vais là-bas ou au Québec.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

GARO

Quand j’étais petit [...], j’ai entendu [...] « La Bohème » de Charles Aznavour. A partir de ce moment, j’ai décidé d’apprendre cette langue. ...

Je suis arménien mais je suis né en Syrie.

Je parle l’arménien, le turc, l’arabe, mais la langue dont je me sens le plus proche est le français, ma langue spirituelle. J’ai commencé à apprendre le français quand j’étais petit. Je me rappelle avoir entendu une chanson qui m’a beaucoup touché : La Bohème de Charles Aznavour. A partir de ce moment, j’ai décidé d’apprendre cette langue. Charles Aznavour a été comme mon premier professeur de français.

Pour moi la culture française, l’histoire française, la chanson française font partie de mon trajet. Je veux être présent dans tous les domaines du français : la culture, l’art, la lecture, la peinture. Je ne considère pas le français comme ma deuxième langue car j’aimerais qu’elle devienne ma première langue comme si j’étais né francophone.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

GRAHAM

La culture française est très importante pour quelqu’un comme moi qui adore manger. ...

J’ai toujours voulu être bilingue.

Ici, on apprend le français d’une manière différente. À l’école, j’apprenais des verbes et des conjugaisons mais je ne pouvais pas bien parler français. À l’Alliance, on a l’occasion de beaucoup pratiquer.

J’adore les enseignants, ils ont tous des techniques différentes et ils me donnent tous l’envie d’apprendre.

La culture française est très importante pour quelqu’un comme moi qui adore manger. Les français savent se faire plaisir avec le fromage, le vin, etc. Et puis la culture est fantastique, on apprend tellement de choses nouvelles tout le temps.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

HILLAREY

Je suis la seule à parler français dans ma famille. ...

Je suis née au Canada.

J’ai commencé à apprendre le français à l’âge de 3 ans car mes parents m’avaient inscrite aux premières classes du lycée français.

Quand j’ai commencé, c’était dur d’apprendre cette langue. Mes parents ont alors voulu que je suive un autre programme pour m’aider. Je suis donc venue à l’Alliance Française. Les classes sont petites, du coup, j’ai plus d’occasions de le parler et de le pratiquer.

Je suis la seule à parler français dans ma famille. Je voudrais leur transmettre ce goût car on parle le français en Europe, en Afrique, au Vietnam,etc.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

EMMA & JEFF

C'est génial d'être avec des gens d'âge et de pays différents. C'est la partie merveilleuse de cette expérience. ...

Emma vient à l’Alliance Française tous les jours après l’école et pendant les camps d’été depuis quelques années. Le mélange des cultures à l’Alliance Française est fantastique.

J’ai décidé de suivre Emma dans son apprentissage du français. A mon âge, c’est un défi de m’y replonger et de mémoriser. Cela prend du temps, et je n’ai pas l’occasion de pratiquer autant que je le souhaiterais, mais cela exerce mon esprit.

Voilà une façon d’accompagner les autres défis que l’on se lance dans la vie. J’adore !

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

KATRYN

Le français a totalement changé ma vie. ...

Je suis née au Canada.

J’ai commencé à apprendre le français au lycée.

À 26 ans, j’ai démissionné de mon travail et j’ai acheté un billet-aller pour Paris. Je ne savais pas combien de temps j’y resterais. Chaque matin, j’allais à des cours de français. L’après-midi, j’ allais me balader avec la dame qui me logeait. Nous visitions, nous allions au théâtre, à l’Opéra, au restaurant, n’importe où pour explorer Paris. C’était une femme formidable. Nous étions liées par une amitié très forte.

Je me suis fait beaucoup d’amis en France avec qui je peux voyager et pratiquer leur langue. Le français a totalement changé ma vie.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

MARIYA

Je ne sais pas encore ce que je ferai plus tard mais je suis presque sûre que j’utiliserai le français. ...

Je suis née en Inde et je suis venue au Canada en 2005.

J’ai commencé à apprendre un peu le français à l’école en 4ème année. Je suis ensuite venue à l’Alliance.

J’aime pouvoir parler avec des français au Québec, par exemple. Je peux le pratiquer avec mon père et des amis qui le parlent.

Le français m’aide et m’aidera beaucoup dans mes études car, grâce à l’Alliance, j’ai amélioré mon niveau et maintenant je pense avoir un niveau plus fort que celui qu’on nous enseigne à l’école. Je peux très bien parler avec mes camarades à l’école.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

RIPA

Quand j’étais plus jeune, j’ai découvert la littérature française grâce à Alexandre Dumas. ...

Je viens d’Arménie.

Je connaissais l’Alliance Française car elle est présente également en Arménie. J’avais commencé à apprendre là-bas. Quand j’étais plus jeune, j’ai découvert la littérature française grâce à Alexandre Dumas.

J’aime la musique française comme celle de Charles Aznavour. La culture française est un peu dans notre famille : on adore la nourriture française !

On a décidé d'initier Alex à la culture française en commençant par la langue, en espérant que nous pourrons un jour aller en France avec lui et explorer ce pays pour lui montrer à quel point c’est beau.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

STACEY

Le français : un bien précieux pour les Canadiens ...

Je viens du Canada mais je suis en partie française. L'Alliance Française me relie à cette partie de mon patrimoine.

J'adore le français, c'est pour moi la plus belle langue du monde. J'aime apprendre des langues et j'ai prévu d'en apprendre de nouvelles plus tard.

Mais la toute première langue, après l'anglais bien sûr, que je voulais connaître était le français. Pas seulement pour mon travail ou pour mon intérêt personnel, mais aussi parce que c’est un bien précieux pour les Canadiens.

aanjalin iruthayanathan 300px paint square

SVETLANA

Une autre raison pour laquelle je veux continuer à apprendre (le français) : pouvoir aider mes enfants. ...

Je viens de Russie.

J’ai commencé à apprendre le français dès mon arrivée au Canada. J’ai toujours aimé cette langue. Le Canada a été ma chance pour apprendre cette langue.

Mon premier cours était à l’Alliance Française. J’y suis allée durant presque un an. Ensuite, j’ai eu mes deux enfants. Sept ans après, je suis revenue à l’Alliance...

Mes enfants vont à l’école française. C’est leur deuxième année. J’essaye de les aider dans leurs devoirs, de lire avec eux leurs livres, etc. C’est une autre raison pour laquelle je veux continuer à apprendre : pouvoir aider mes enfants.

Et toi, jusqu’où iras-tu avec la langue française ?

Voir nos cours